Sarah W.Papsun à l'Espace Pierre Cardin : "on déteste parler d'une façon générale"

Par : | Durée : 8min 59sec | Chaîne : Le Concert de la Semaine
Partager | Exporter | Notez
Des Parisiens (dont trois ex-Rémois) qui ont subtilisé le nom de leur ancienne correspondante américaine pour rendre hommage au math-rock et à la pop compliquée. Sur scène, les trentenaires, lauréats du Fallenfest 2008 et finalistes du concours CQFD-Les Inrocks 2010, enchaînent leurs morceaux comme dans un DJ set, sans temps mort, débitant des refrains lustrés à la sueur de neurones et destinés aux trampolines. Certains sont déjà devenus des hymnes : Bye Bye Teacher (qui donne son nom à leur premier EP, sorti en 2009) ou Pay Try (qui rythme le spot publicitaire de la nouvelle Citroën C4). Voix brune, basse électro, guitares s’escrimant dans les aigus, alliage bizarroïde d'amplitude post-rock et de mélodies pop, Sarah W. Papsun s'est distingué cette année aux Bars En Trans, puis en concert avec les Bewitched Hands ou les Concrete Knives. Après une résidence artistique au Nouveau Casino, le groupe a enregistré un nouvel EP (Drugstore Montmartre) avec le réalisateur Pascal Garnon (Rita Mitsouko, NTM, Air). Résultat ? Une ambition réaffirmée, mêlant la puissance de l'électro et l'émotion chorale. Et quatre titres aussi imprévisibles que fédérateurs, galopant sur les cimes les plus radieuses du rock hexagonal.