LINcroyable Récolte !

Par : Philippe Cochinard | Durée : 10min 37sec | Chaîne : Les Evènements de Paris
Partager | Exporter | Notez
Une parenthèse agricole nous téléporte en pleine parcelle de lin, en fleur et en cours de récolte, plus commun dans les plaines du Nord et de Normandie qu’en ville annonce un communiqué. 1 000 m2 d’un lin 100% européen mis en scène par Hilton Mc Connico. LA seule fibre textile végétale de notre Continent s’expose au grand public pour se faire connaitre et surtout rappeller que le lin pousse ICI, en France,(Normandie, Nord, Pas de Calais) ! ce n’est pas une plante exotique ! L’Europe représente 85 % de la production mondiale (France, Belgique, Pays Bas) Des passerelles guident les visiteurs, se croisent et créent des mises à distance avec une sélection d’objets dont l’association interpelle! Pourquoi sont-ils posés là dans ce champ, sur ces immenses ressorts ? Un casque de moto, des skis, un vélo, un fauteuil, une valise, une planche de surf, des lampadaires urbains et une chaise … Leur lien ? Le lin, en version composite, nouveau matériau en fibre et résine qui inspire les designers contemporains. Mais alors, pourquoi ces tennis et cette marinière en maille? Toujours le lin : outdoor et déperlant pour l’un, fil en Nm 39 pour l’autre (comprenez 39 km de fil au kg pour des mailles ultra légères)! Le lin anticipe et s’affranchit de son statut textile traditionnel : LINCROYABLE RECOLTE est là pour nous le rappeler. Le parcours de l’exposition conduit également vers une vaste structure de 10 mètres de haut, nef spectaculaire et éphémère dont le sas d’entrée – textile et sensoriel – immerge le public dans toute la diversité du lin : une sélection de plus de 300 références à découvrir, toucher, frôler, soupeser … identitaires du savoir-faire des filateurs et tisseurs européens. Du voile de batiste ultra léger au tissu d’ameublement lourd de son 1kg au m2. Une exposition d’une quarantaine de clichés inédits en N&B (photographe_Sébastien Randé) privilégie l’humanité de toute la filière Lin, nous rappelle notre proximité avec cette culture, sa localisation et son identité européenne, l’indispensable intervention conjointe de l’agriculteur et du teilleur