Prix Wepler-Fondation la Poste 2015

Par : Philippe Cochinard | Durée : 9min 22sec | Chaîne : Les Evènements de Paris
Partager | Exporter | Notez

L'esprit du prix Wepler


 

LE PRIX WEPLER-FONDATION LA POSTE 2015
Depuis dix-huit  ans, le souhait le plus ardent du Prix Wepler-Fondation La Poste est de donner une chance de plus aux écrivains sélectionnés pour exister sur la scène littéraire automnale et en encourager deux tout particulièrement en les consacrant à travers un jury renouvelable et en mettant à leur disposition des moyens conséquents pour les soutenir dans leur parcours d'écriture.
Grâce à la Fondation La Poste, le Prix est doté d'une somme de 10 000 euros et d'une somme de 3 000 euros pour la mention spéciale qui récompense l'excès, l'audace, l’érudition et l'inclassable.
 Nous avons le plaisir de vous annoncer, au nom du jury, les résultats de la  dix-huitième édition du Prix Wepler-Fondation La Poste.
 Le Prix sera remis ce soir à la brasserie Wepler à 19h30 à  :  Pierre Senges, Achab (séquelles), Verticales
 La Mention spéciale du jury revient à :  Lise Charles, Comme Ulysse, P.O.L
la  sélection 2015 : 

  • Pierre Cendors, Archives du vent, Le Tripode 
  • Lise Charles, Comme Ulysse, P.O.L
  • Antoine Choplin, Une forêt d'arbres creux, La Fosse aux ours 
  • Sophie Divry, Quand le diable sortit de la salle de bain, Noir sur blanc/Notabilia
  • Mary Dorsan, Le présent infini s'arrête, P.O.L 
  • Michaël Ferrier, Mémoires d'outre-mer, Gallimard 
  • Pascal Herlem, La sœur, L'arbalète/Gallimard 
  • Jean-François Kervéan, Animarex, Robert Laffont 
  • Douna Loup, L'oragé, Mercure de France 
  • Mathieu Riboulet, Entre les deux il n’y a rien, Verdier 
  • Pierre Senges, Achab (séquelles), Verticales 
  • Benoît Vincent, Farigoule Bastard, Le Nouvel Attila

La philosophie du Jury


Le prix Wepler rend hommage à la littérature des écrivains contemporains ou du passé comme Céline, Prévert, Boris Vian, Max Jacob, Paul Verlaine, Henry Miller…
Des académiciens aux institutions, tous ont trouvé refuge à Montmartre. A la mesure de sa tradition libertaire, le prix représente cette ouverture politique de mécénat culturel et d’initiative privée. En soutenant des oeuvres difficiles et dont la visée n’est pas uniquement commerciale, cette initiative permet à la langue de sortir du marketing.
Grâce à la Fondation La Poste, ce Prix est doté d’une somme de 10 000 euros ainsi que d’une somme de 3 000 euros pour la mention spéciale accordée à un livre se distinguant par son caractère inclassable.

Rétrospective


C’est en 1998, année de sa naissance, que la librairie des Abbesses fait appel à la Fondation La Poste, mécène audacieux reconnu pour sa grande variété d’initiatives culturelles et éditoriales, ainsi qu’à la brasserie Wepler, reine de la Place Clichy et lieu mythique d’ancrage de nombreux écrivains contemporains ou du passé, dont Céline, Prévert, Boris Vian, Max Jacob, Francis Jammes, Stéphane Mallarmé, Paul Verlaine, Henry Miller….
Tous ont défié les académiciens et institutions de leur époque, et trouvé refuge à Montmartre… 
En hommage à leur littérature, une troïka originale a donc vu le jour entre une librairie indépendante, une brasserie renommée et une entreprise publique emblématique ! 
Quinze ans déjà et 29 auteurs primés qui ont été encouragés par un mécénat. 29 auteurs inclassables mais éblouissants, inaccessibles mais bouleversants…
Dans un perpétuel esprit de curiosité, le Prix Wepler-Fondation La Poste tente à sa façon de travailler les fatales lacunes d’une réception littéraire. Son ambition ? Défendre un point de vue sur la littérature qui place haut l’aventure verbale.
Prix Wepler-Fondation La Poste : 
  • 1998 Florence Delaporte, Je n’ai pas de château, Gallimard 
  • 1999 Antoine Volodine, Des anges mineurs, Seuil 
  • 2000 Laurent Mauvignier, Apprendre à finir, Minuit 
  • 2001 Yves Pagès, Le théoriste, Verticales 
  • 2002 Marcel Moreau, Corpus scripti, Denoël 
  • 2003 Éric Chevillard, Le vaillant petit tailleur, Minuit 
  • 2004 François Bon, Daewoo, Fayard 
  • 2005 Richard Morgiève, Vertig, Denoël 
  • 2006 Pavel Hak, Trans, Seuil 
  • 2007 Olivia Rosenthal, On n’est pas là pour disparaître, Verticales 
  • 2008 Emanuelle Pagano, Les mains gamines, P.O.L 
  • 2009 Lyonel Trouillot, Yanvalou pour Charlie, Actes Sud 
  • 2010 Linda Lê, Cronos, Christian Bourgois éditeur 
  • 2011 Eric Laurrent, les Découvertes, Editions de Minuit 
  • 2012 Leslie Kaplan, Millefeuille P.O.L 
  • 2013 Marcel Cohen, Sur la scène intérieure, Faits aux éditions Gallimard
  • 2014 Jean-Hubert Gailliot, Le soleil, Editions de L'Olivier
Mention spéciale 
  • 1999 Vincent de Swarte, Requiem pour un sauvage, Pauvert 
  • 2000 Richard Morgiève, Ma vie folle, Pauvert 
  • 2001 Brigitte Giraud, À présent, Stock 
  • 2002 Thierry Beinstingel, Composants, Fayard 
  • 2003 Alain Satgé, Tu n’écriras point, Seuil 
  • 2004 Jean-Louis Magnan, Anti-Liban, Verticales 
  • 2005 Zahia Rahmani, “Musulman” Roman, Sabine Wespieser Éditeur 
  • 2006 Héléna Marienské, Rhésus, P.O.L 
  • 2007 Louise Desbrusses, Couronnes, boucliers, armures, P.O.L 
  • 2008 Céline Minard, Bastard Battle, Éditions Léo Scheer 
  • 2009 Hélène Frappat, Par effraction, Allia 
  • 2010 Jacques Abeille, Les jardins statuaires, Éditions Attila 
  • 2011 François Dominique, Solène, Verdier 
  • 2012 Jakuta Alikavazovic, La blonde et le bunker, Editions de l’Olivier 
  • 2013 Philippe Ramhy, Béton armé, Editions de la Table Ronde
  • 2014 Sophie Divry, La condition Pavillonnaire, Noir sur Blanc/Notabilia